Artelittera à La Foire Internationale du livre de Francfort (10-14 octobre 2012)

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

Logo-Artelittera--web.jpgArtelittera sera présent à la Foire internationale du Livre à Francfort : Hall 4.2. stand J445, parmi les éditeurs universitaires internationaux.

Notre présence à la Foire constitue une bonne progression de notre implantation dans le paysage international de l'édition numérique. Les rendez-vous qui nous attendent pendant les 4 jours de la Foire répondent à une demande précise et une volonté de la part des éditeurs de diversifier les solutions permettant de valoriser leurs catalogues d'ouvrages.

Nous observons la domination du marché anglo-saxon, indien et chinois pour ce qui concerne la gamme des solutions technologiques pour éditer un livre et le diffuser sur le web.

Nous observons également la qualité excellente du dialogue entre éditeurs, agrégateurs et distributeurs, à un niveau européen.

Dans le même temps, l'édition en France maintient toujours de bons chiffres de ventes de livres alors que les ventes des versions numériques sont d'un montant très réduit. Cet état de fait, que certains journalistes présentent comme un phénomène de régression par rapport aux Etats Unis (qui est loin d'être un pays de haute culture), est signe au contraire que les lecteurs français sont nombreux à fréquenter les librairies. Il y a donc encore en France une culture du livre qui n'a rien à voir avec la marchandisation de la culture. Avec le numérique, ne nous trompons pas de combats : ne cédons pas au pouvoir des "bidouilleurs" de machines à lire. Il faut intégrer les offres de livres numériques comme des solutions complémentaires.  Ne cédons pas à la pression de quelques blogueurs technologiques qui produisent des textes dans le seul but de faire vendre des machines et surtout pas encourager de nouveaux lecteurs à lire.

En revanche, restons attentifs aux observations des blogueurs-prospecteurs qui nous présentent l'avenir et nous forcent à réfléchir à demain. Que sera demain ? Sans doute il y aura encore des livres. Il y aura encore de la littérature. Mais il y aura aussi et surtout, des échanges de savoirs, à tous les niveaux. C'est là que se situent les aspects positifs des nouveaux outils de lecture : faire partager les connaissances et les enseignements ; assurer la transmission des cultures en diffusant le plus largement possible les écrits d'aujourd'hui et d'hier. Encire une fois, ne nous trompons pas de combat : avec l'édition numérique, c'est une fonction de valorisation de l'écrit qui se produit, pour le plus grand plaisir des lecteurs.


Ci-dessous, quelques blogs à recommander :

Le blog de Lorenzo Soccavo Chercheur indépendant en Prospective du Livre et de l'Edition: http://ple-consulting.blogspot.fr/

Le blog de Marc Jahjah, doctorant à l'EHESS sous la direction de Christian Jacob   : http://www.sobookonline.fr/

Francis Pisani, le meilleur de nos observateurs : http://atelier.rfi.fr/profiles/blog/list?tag=pisani

Publié dans édition

Commenter cet article