Donner aux enfants toutes leurs chances

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

munch_cri.jpgC'était le titre de l'émission radiophonique, Questions d'éthique, animée par Monique Canto Sperber, entourée de ses invités, Pierre Tapie, président du groupe Essec et Louis Vogel, président de l'université Panthéon Sorbonne. Le sujet choisi est d'une importance réelle. Le ton était juste, les propos intelligents mais révélateurs d'une certaine innocence, voire inconscience... Et ce n'est pas là une critique. Comment prendre conscience lorsque l'on a choisi de consacrer sa vie à l'étude, de ce qui se passe réellement dans une salle de classe ? L'agression d'un lycéen met à nouveau la communauté des enseignants en émoi devant la violence et en colère contre cette indiscipline permanente qui empêche les acquisitions, les apprentissages, les conduites de projets pédagogiques. Que signifie l'indiscipline ? Elle trahit l'ennui, elle révèle l'état de confusion ou de désordre intérieur dans lequel se trouve l'indiscipliné. Tout cela est manifeste de la perte totale des repères de la culture. Et comme le pouvoir politique ne sait pas quoi inventer pour ne plus transmettre cet héritage culturel, mieux encore ! voilà que l'on supprime les cours d'histoire dans les classes de terminales scientifiques...
Plus que jamais nous aurons besoin de femmes et d'hommes cultivés, lettrés, capables de nous transmettre la pensée des philosophes. La société manque de penseurs, d'écrivains. Cela deviendra, à force d'éradiquer les principaux aspects de la culture, un drame...
Parler avec des mots justes, sans injures, sans grossièretés est la marque d'un respect de soi, et un respect de l'autre. Accéder à l'indiscipline du langage c'est perdre sa liberté. Revenir à la connaissance de la langue, à la pratique de l'écriture, c'est une ambition à laquelle tout le monde peut parvenir, quelque soit le niveau social.

Voir l'exposition Les Vanités au Musée Maillol, Paris, 2010

Publié dans édition

Commenter cet article

Déborah Serougne 16/04/2010 16:31


BOnjour
J'ai parcouru votre site, et aime les livres que vous éditez. Quand on aime ce que l'on fait, on travaille avec plaisir, et c'est ce que je recherche, du mieux que je peux. Je suis maquettiste et
vous propose mes services en tant que free-lance. Je réside à Vitry sur Seine mais dispose d'un serveur et fait des prix attractifs avec en cadeau un caractère sympa ! à vous de voir, je vous
laisse mon téléphone : 06 30 60 48 77. / 09 81 84 71 73. Cordialement
Déborah Serougne