Elie Ayache, auteur de "The Blank swan : the end of probability"

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

0470725222.jpgElie Ayache, dont j'ai été la première éditrice en publiant "L' écriture postérieure", vient de publier en anglais chez Wiley, "The Blank swan, the end of probability" (Le cygne blanc, la fin des la probabilité). Je ne me permettrai pas de commenter cet ouvrage, compliqué pour moi, consacré aux nouveaux marchés financiers qui émergent dans cette période agitée.Ce qui m'intéresse c'est la force de l'écriture qui permet à l'écrivain de développer une pensée contingente. Elie Ayache, peu reconnu dans les milieux intellectuels français, parce que atypique et non relié directement à l'université en dehors de laquelle en France il n'est pas permis de "penser" exprime une argumentation singulière qui repose à la fois sur la philosophie contemporaine et les mathématiques. Qu'est ce la pensée ? Un développement en arborescence d'un ensemble d'idées tirées du monde la connaissance qui justifie de prendre telle ou telle position. Ecrivain d'algorythmes, Elie Ayache redéfinit l'univers des produits dérivés de la finance en proposant sans doute de nouveaux modules mathématiques. Lorsque en automne 2008, les bourses se sont effondrées, l'ensemble des commentaires prédisaient la fin des marchés. Elie Ayache, d'une voix déterminée, prédisait le renouveau des marchés. C'est ce que l'on observe aujourd'hui. Ce que j'aime dans l'écriture d'Elie Ayache, c'est qu'elle est à la fois scientifique et émotionnelle. Elle est singulière, façonnée par l'indépendance que revendique l'auteur. Elle est obsédée par des sujets, car il n'y a écriture que si le sujet est là. Elie Ayache possède ses sujets, comme un vrai propriétaire. Celui qui me réjouit le plus, c'est le sujet des "hôtels de luxe" à travers le monde...

Sans doute ce dernier livre d'Elie Ayache fera-t-il l'objet d'une publication en français. Pour lire régulièrement les propos de l'auteur, on peut se reporter sur les pages de son blog intitulé "après le marché".

Publié dans édition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article