L'artiste Jean-Marc Cérino et l'église de Vassieux-en-Vercors

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

Couv-Vassieux-0107bHD.jpgC'est un endroit niché dans les montagnes du Vercors dans le département de la Drôme : paysage sauvage qui ne laisse pas indifférent qui le parcourt. Nom d'un village lié à des souvenirs tragiques de la Résistance pendant la Seconde guerre mondiale.

L'église de Vassieux-en-Vercors, dénommé Notre-Dame-de-l'Assomption a été détruite en juillet 1944 par les bombardements allemands, comme la majorité du village.

En 1950, dans le cadre de la reconstruction de la France, les travaux de remise en état de cette église sont confiés à l'architecte grenoblois Pierre Myassard, prix de Rome.

Depuis, un autre projet a vu le jour, d'un époque plus récente, confié à l'artiste d'art contemporain Jean-Marc Cérino dont l'objectif vise à la refondation de l'ensemble des vitraux de l'église ainsi que ses aménagements intérieurs. 

Jean-Marc Cerino est né en 1965 à Jallieu, il s'installe à Saint-Étienne dans le milieu des années 80. Après des études à l'école supérieure des Beaux-Arts et à l'université Jean Monnet il occupe durant plusieurs années un poste de chargé de mission au musée d'Art moderne de Saint-Etienne avant de devenir enseignant à l'école supérieure des Beaux-Arts de Nîmes. Outre une participation régulière à des expositions en France comme à l'étranger, Jean-Marc Cerino est invité à de nombreux colloques et séminaires. Il réalise plusieurs éditions et projets avec des philosophes contemporains et fait partie du comité de rédaction de la revue "De(s)générations".

Aujourd'hui, est publié un ouvrage entièrement consacré à ce projet artistique ayant fait l'objet d'une commande publique, sous la houlette de Jean-Marc Cérino, engageant l'artiste Carmelo Zagari pour la réalisation d'un retable étonnant.

Pour Jean-Marc Cerino, « être là » à Vassieux, c'est déjà témoigner, mais c'est aussi - par la jeunesse des figures - être une espérance pour l'avenir. : « Témoigner du passé, tout en acceptant la vie sans se résigner ». Leurs visages évoquent la douceur et la gravité chez la jeune femme, l'abandon qui procède aussi bien de l'amour que de l'accablement chez le jeune homme. Ils font référence aussi aux deux témoins du Livre de l'Apocalypse. L'artiste poursuit ses réflexions sur la transparence et la lumière, singularité de son œuvre. La particularité des vitraux tient au fait que ces personnages sont visibles aussi de l'extérieur. "Présence silencisieuse des témoins qui se tiennent là à la frontière entre l'intérieur et l'extérieur, qui regardent à la fois le village et la montagne, mais aussi le choaur de l'église."  (C. Blanchet, Frère Marc Chauveau, o.p.)

Un retable, des vitraux, un autel,
une commande pour le choeur de l’Église de Vassieux-en-Vercors
 
Jean-Marc Cerino - Carmelo Zagari
 
Photographies de Laurent Cerino
 
Textes de Christine Blanchet et Marc Chauveau
 
Format 15 x 24 cm
 
N°ISBN 978-2-9535329-4-4
12,50 euros
 
 
POur commander l'ouvrage directement à l'artiste, merci d'adresser votre règlement :
Jean-Marc CERINO
2, rue Emile Littré
42100 Saint-Etienne

Commenter cet article