L'éloge du livre

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

Le livre est aujourd'hui devenu un PRODUIT dans nombre de maisons d'édition sousmises à des principes de rentabilité économique
Mais le livre demeure, et sa place n'est pas fragile aujourd'hui, une oeuvre de création dans un contexte économique à caractère artisanal, ou mieux de type TPE (très petite entreprise).
A ceux qui veulent éditer un livre, il convient de leur rappeler que quelques questions essentielles doivent être posées :
- J'ai un manuscrit, je recherche un éditeur : Pourquoi dois-je publier mon texte ? Qui est mon lecteur ? Est-ce que j'ai envie de connaître mon lecteur ? Qui est l'éditeur ? Quelle est sa fonction ? Est-ce que je connais le monde de l'édition ?
Je ne trouve pas d'éditeur : Y a-t-il d'autres solutions ? Et si j'édite moi-même mon texte ?
Pourquoi les éditeurs me refusent mon manuscrit ?
Et si mon manuscrit n'avait pas les qualités nécessaires pour être publié ?
Qu'est-ce qui est le plus important pour moi : éditer ? écrire ? les deux ? l'un ou l'autre ?

Et si au-delà de toutes les questions, l'auteur persiste dans une volonté de vouloir publier son texte, après les refus des éditeurs, il faut alors tenter le projet jusqu'à son terme, en sachant que le chemin sera forcément difficile.

Le livre, créé à partir d'un texte, c'est un objet qu'on feuillette avec plaisir. Il faut s'appliquer à privilégier l'émotion. Toutefois, l'intensité de l'émotion sera atteinte dès lors que le texte sera parvenu à sa maturité.

Le livre c'est UN TOUT.

Commenter cet article