Le salon du livre à Paris - 2012

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

images-copie-8.jpgLe Salon du livre de Paris a ouvert ses portes ce vendredi 16 mars 2012.

La manifestation est immuable : tout est toujours comme les années précédentes alors que chaque fois les effets d'annonce préviennent que ça va être nouveau !

Des stands portant respectivement le nom d'une maison d'édition : pour les labels les plus importants, de jeunes libraires embauchés le temps du salon vendent les ouvrages et  répondent aimablement aux questions des visiteurs, l'un venu porter un manuscrit, un autre venu porter un CV, un autre encore à la recherche d'un membre de la maison d'édition, etc.

Pour les stands des régions de France, autant de maisons d'édition présentes. Au fond du Salon un stand immense consacré à la littérature japonaise. Le responsable japonais, un homme d'affaires japonais, dynamique et parlant très bien français, m'explique que ce stand a été loué par une association qu'il dirige chargée de faire connaître à travers le monde une vingtaine d'écrivains japonais, parmi les plus classiques. Ici aucun éditeur japonais ne s'est déplacé.

Dans une allée latérale près de la sortie du salon, sont regroupés les acteurs du numérique français : c'est peut-être le seul espace où l'on rencontre des responsables, hommes et femmes, engagés dans leur activité et bien décidés à faire valoir leur outil, leur plateforme, leur logiciel.

Sur le stand des liseuses, des visiteurs entourent certaines marques dominantes de liseuses sur le marché, demandent les prix, se laissent tenter par une démonstration, mais les allées sont calmes et sans aucune dynamique professionnelle.

Un salon sage et tranquille, conventionnel, dénué de fantaisie. Un salon français replié sur lui-même, où l'édition française se tait sur l'ouverture, aujourd'hui même, de la grande librairie mondiale Google France. Pas un mot alors que tout est à craindre pour l'activité de la chaîne du livre en France. Et quand je discute le directeur commercial et marketing d'un important label français, à propos de la valorisation numérique de ses ouvrages, il répond calmement : "Nous n'avons rien fait, nous attendons." Signe que l'édition en France n'a pas pris le train du numérique en route.

Le salon du livre de Paris est une librairie, pendant quelques jours, où se retouvent quelques amoureux de la lecture, des collégiens envoyés par leurs professeurs et des badauds.

Heureusement à Paris c'est un jour de printemps, on n'a qu'une hâte, quitter le salon pour profiter de ce jour très ensoleillé !

Publié dans édition

Commenter cet article