Susana Soca (1906-1959)

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

telechargement--1--copie-1.jpgPoètesse et mécène uruguayenne. Née à Montevidéo en 1906 dans un milieu familial où les écrivains sont célébrés, reconnus, admirés. La poésie, la littérature sont des passions pour cette jeune femme au tempérament mystérieux. Amie intime du poète Henri Michaux, ce dernier écrira joliment dans une lettre à son ami Jean Paulhan : "je suis amoureux, tu crois qu'elle m'aimera ?"Mais entre Susana et Michaux, pas de destin partagé. En 1938, elle quitte l'Uruguay pour rejoindre la France. La guerre y éclate en septembre 1939. Susana Soca reste à Paris pendant toutel a guerre. Elle partage son temps avec les poètes, les hommes de lettres. Elle est l'amie du couple Paul et Nusch Eluard. Susana, élégante, ne se prive pas de toilettes élégantes même dans le Paris en guerre. Combien de fois Eluard ne l'a-t-il pas sollicitée pour qu'elle donne à Nusch des tenues vestimentaires qu'elle ne porte plus. Les deux femmes ont la même taille. Et le couple Eluard est sans argent pendant la guerre, ou presque. 

En 1947, elle crée une revue La Licorne dont elle confie la direction à Roger Caillois. Ce dernier relate leur premier rencontre ainsi : "J'avais beaucoup entendu parler de Susana Soca, avant de la connaître, par les uns avec enthousiasme, par d'autres avec quelque septicisme. Quand je la connus, ce fut avec autant de surprise que si je n'avais pas été prévenu : cette sensibilité extrême, dont ce serait peu de dire qu'elle était à fleur de peau, et qui donnait à son allure et à tout son être une sorte de tressaillement permanent et comme vibratile ; un visage d'une grande et solennelle beauté, ravagée, non, dévastée, par de larges cernes bistres autour des yeux. Je veux dire l'harmonie secrète de ce visage ne suffirait nullement d'une telle marque de lassitude et presque d'épuisement, mais qu'elle en était rendue plus ample, plus vide et plus pathétique. (...)"

Susana Soca dont la vie est dédiée au mystère de la poésie, a écrit elle-même de la poésie. Oeuvre Poétique regroupe un ensemble de compositions qui effleurent l'intime avec pudeur. 

(...)Seul l'oiseau n'est pas venu

Et la chambre fermée

Oublia le temps de l'oiseau

Qui est le temps du matin

Ignora le temps de l'oiseau

Qui est le temps de la louange (...) (p. 77).

La publication des poèmes de Susana Soca s'est effectuée sous la direction de Pierre Nouilhan et à l'initiative de Juan Alvarez MarquezLes éditions Sables donnent à lire des poètes parfois d'origine hispanique. Ce projet éditorial a naturellement trouvé sa place dans cette maison d'édition.

Susana Soca a disparu tragiquement  en 1959 alors que prend feu, sur l'aéroport de Rio de Janeiro, l'avion dans lequel elle a pris place pour assister à une cérémonie en Uruguay à la mémoire de son père.

A la fin de l'ouvrage, les éditeurs ont publié 3 hommages à Suzana Soca, rédigés respectivement par Cioran, Borges et Michaux. Ce dernier écrit ceci : "Prêtant à autrui sa rareté, elle aura circulé parmi nous, paraissant toujours cherché quelqu'un d'autre, aura parlé avec nous, paraissant attendre de parler à quelqu'un d'autre, avidement distraite.(...)". A lire, à découvrir, à retenir.

Susana Soca, Oeuvre Poétique

Editeur : Sables 15 route de l'Eglise, 31130 Pin-Balma

2011 / ISBN 2 907 530 59 3

Publié dans édition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article