Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1 articles avec election presidentielle roumanie

Election présidentielle en Roumanie ou la démocratie en Europe ?

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

16 novembre 2014 -
16 novembre 2014 -

La Roumanie, c'est en Europe, un pays où la jeunesse est ambitieuse, active, enthousiaste. A l'occasion du second tour des élections présidentielles en Roumanie qui ont eu lieu dimanche 16 novembre 2014, nous relayons une information diffusée par la chaîne de télévision internationale France 24 : "Au premier tour des milliers d'expatriés n'avaient pas pu exprimer leur suffrage en raison du nombre insuffisant de bureaux de vote. Une manifestation était prévue dimanche soir pour protester contre "les barrières" érigées par les autorités pour "empêcher la participation" à ce scrutin."Nous descendons dans la rue pour pouvoir voter librement", ont indiqué les organisateurs, en rappelant qu'un millier de Roumains étaient morts en décembre 1989 pour obtenir ce droit, nié par le régime communiste.”

Puis nous relayons une information envoyée par l'un de nos lecteurs, une étudiante roumaine, à la Sorbonne, qui était observatrice de la tenue des élections à l’Ambassade de Roumanie dans le VIIe arrondissement.

"En Roumanie, à Bucarest, l'affaire a tourné au scandale. Attaqué par l’Opposition, l’Administration Présidentielle, les médias et les organisations de la diaspora par des accusations d’incompétence ou de mauvaise foi, le ministre des Affaires Etrangères, Titus Corlàtean, a présenté sa démission le 10 novembre. Il a été critiqué pour l'organisation insatisfaisante du scrutin à l'étranger lors du premier tour de l'élection présidentielle le 2 novembre, lors duquel de nombreux Roumains vivant à l'étranger n'avaient pas pu voter en raison du manque de bureaux de vote. Le nouveau ministre mis en fonction le 11 novembre, Teodor Melescanu (à l'époque ministre roumain de la Défense) a annoncé sa démission ce matin, huit jours seulement après sa nomination, cédant, comme son prédécesseur, aux protestations contre les défaillances des procédures de vote des Roumains de l'étranger lors de l'élection présidentielle. Il n’a rien fait pour répondre aux demandes des gens de créer des sections supplémentaires de vote à l’étranger. Dimanche matin, il est arrivé à l’Ambassade (7ème arr.), mais il a resté caché dans le bureau de l’Ambassadeur ayant peur de sortir voir les roumains qui criaient dans la rue devant le siège de l’Ambassade. « Les voleurs ! On veut voter ! C’est notre droit ! »

Voici en quelques lignes ce qui s’est passé le 16 novembre pour les Roumains de la diaspora. Les gens ont pleuré, crié, attendu plus de 8 heures en faisant la queue pour voter, ils se sont sentis humiliés par un gouvernement qui, par une terrible peur, a essayé de les empêcher leur droit constitutionnel de voter, mais finalement, vers 22h lors de l’apparition des premiers résultats, ils ont crié dans la rue :“On a gagné ! On a un pays libre ! On est dans la démocratie !”.

Partager cet article

Repost 0