Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le nouveau féminisme avec les hommes, dessiné par Emma Watson

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

Lors de la Conférences des Femmes aux Nations Unies qui s'est tenue le 23 septembre 2014, Emma Watson actrice et mannequin anglaise née à Paris en 1990, connue pour avoir joué le rôle de Hermione Granger dans le film de Harry Potter, et nommée ambassadrice de bonne volonté par l'ONU des Femmes, a prononcé un discours remarquable et remarqué sur ces nouvelles relations qui doivent nécessairement réunir les hommes et les femmes pour bénéficier des mêmes droits.

Un discours émouvant, dont on peut être fier qu'il soit prononcé par une jeune femme européenne, parlant au nom de toutes les femmes du monde.

C'est le moment où jamais d'inviter les hommes à accompagner les femmes, à marcher à leurs côtés et inversement encourager les femmes à accompagner les hommes pour qu'ils puissent eux-aussi défendre nos droits à tous et à toutes.

Cette conférence est à écouter ici. Merci au traducteur qui a inséré un bandeau de traduction en français.

Nous soutenons le discours d'Emma Watson et dénonçons tous ceux qui se sont offusqués de ses propos. L'égalité des droits entre les hommes et les femmes est une idée juste.

Publié dans ONU des femmes

Partager cet article

Repost 0

Pourquoi les éditions Les Arènes ont-elles publié le livre de V. Trieweiler ?

Publié le par Chantal Vieuille, éditrice

Vie privée, vie publique, confusion totale depuis que les NTIC ont appris aux gens à vivre dans une surexposition de leur vie quotidienne.

La parution du livre de V. Trieweiler, Merci pour ce moment, n'est jamais que l'un des chapitres de l'exhibition de soi auquel les gens d'aujourd'hui se livrent avec innocence et assurance.

Que les informations relatives à la vie privée-publique des personnalités, sachant qu'en général celles-ci cherchent à faire parler d'elles et donc qu'elles veulent bien se laisser voler leur dernière part d'intimité dans leur chambre ou dans leur salle de bains, soient diffusées largement dans des magazines conçus pour des publics abonnés à ce type d' informations, cela est.

En revanche, que les éditions Les Arènes installées rue Jacob 75006 dans les ex locaux de la belle maison d'édition du Seuil, fondées et dirigées par Laurent Beccaria, qui ne semblait pas jusqu'alors verser dans les zones "people", se chargent de publier le livre de V. Trieweiler, est signe que l'édition ne fait plus que ratisser bas.

Dans le contexte politique, il est abject de se venger froidement et lucidement d'une rupture conjugale en exhibant la pauvreté de son existence.

Car l'auteure de cet ouvrage ne peut que ressortir plus rabaissée, encore de ce mauvais coup éditorial qui la dessert terriblement.

Nous sommes des femmes et nous ne cautionnons pas ces conduites qui consistent à humilier les hommes parce qu'ils nous ont quittées.

La presse heureusement réagit et ne remercie par V. Trieweiler pour la lecture de ce livre Merci pour ce moment. Il est possible que les critiques de la presse puissent entraîner le flop éditorial que nous sommes un certain nombre à souhaiter.

Pire, ces 200 000 exemplaires imprimés discrètement en Allemagne pour l'instant se vendent, dit-on, sur les plateformes Amazon. Ce qui serait formidable, c'est que les libraires refusent de mettre ce livre sur leur table ou en vitrine. Rêvons !

Il serait temps de remettre au goût du jour l'intimité, cet entre soi, caché aux yeux de tout le monde, comme un temps ancien qui faisait dire alors que pour vivre heureux mieux vaut vivre caché... Oui, remettre à l'honneur la vie privée, avec ses limites, ses cadres et renouer avec l'expérience de soi avec l'autre, uniquement.

Publié dans édition

Partager cet article

Repost 0